Quel est le meilleur comparateur de trajet tout transport ?

Résumé : Pour la réservation de  train et de bus, Trainline.fr offre probablement la meilleure expérience. Cependant, vous passerez parfois à côté d’une meilleure offre de covoiturage ou d’une correspondance plus rapide, qu’un site comme Rome2Rio vous aurez trouvé. Ce dernier est certes moins pratique que Trainline pour réserver vos trajets habituels en train, mais il est le comparateur le plus complet (train, bus, avion, covoiturage, bateau) et le plus puissant pour combiner ces transports en Europe et dans le monde entier.

Classement des plateformes multi-modales testées :
1. Rome2rio – 2. Trainline – 3. Omio – 4.  RailEurope – 5. Kelbillet – 6. Vivanoda

1 – Rome2rio : complète, exhaustive, pratique

Rome2rio fait des combinaisons d’un grand panel de moyens de transport, pour des trajets reliant autant les petits villages que les grandes villes en Europe et dans le monde. Présente dans plus de 150 pays, la plateforme est aussi capable d’aggréger des données de transport urbain à l’intérieur de certaines villes.

Ci-dessous un exemple de trajet qui va du village ville de Velesmes-Essarts dans l’est de la France à Londres. On y voit les différentes combinaisons possibles, le temps de trajet et le prix.

1 bis – Trainline : simple et efficace pour les trains et les bus

Trainline est une bonne alternative à Oui-SNCF. L’expérience de recherche et de réservation est la plus simple et la plus agréable de tous les sites testés.

Néanmoins, Trainline reste spécialisée sur les trajets en train et bus. Vous n’y trouverez pas de covoiturage (souvent moins cher et parfois plus rapide que le train), ni de voyage en avion. Il convient donc moins à des voyageurs en tourisme ou professionnels qui souhaitent comparer les différentes possibilités en avion ou en covoiturage et les combiner entre elles.

3 – Omio : pratique entre les grandes villes

Ce site est très pratique pour voyager entre les grandes villes en Europe. Il propose sans doute la plus grande combinaison de trajets en avion, bus et train en Europe. De plus, il permet souvent de réserver directement sur son site.

Mais il n’inclut pas les covoiturages : Blablacar et aucune autre plateforme ne sont jamais proposés (Blablacar a semble-t-il rompu le partenariat qui les liaient auparavant). Vous aurez donc intérêt à compléter votre recherche sur Omio et par une recherche sur Blablacar.

Le site et l’application Omio sont donc très utiles si vous souhaitez économiser en temps et en argent grâce à votre choix de transport, qui reste néanmoins assuré par des professionnels (ponctualité, service wifi souvent, liaisons entre gares).

4 – RailEurope : performant mais moins intuitif

RailEurope est sur le même créneau que Trainline (testé plus haut) : les trajets en bus et en train. Vous n’aurez donc pas de proposition dans les autres modes de transport.

Il est plus performant que Trainline pour combiner plusieurs transports. Par exemple de Castillon-La-Bataille à Haarlem (Pays-Bas), Trainline ne vous fera aucune proposition alors que RailEurope vous proposera plusieurs combinaisons (copie d’écran de l’une d’entre elles ci-dessous).

S’il est  plus intuitif que Kelbillet, RailEurope reste derrière Omio et Rome2rio en terme de facilité d’utilisation. On notera en particulier l’absence d’indicatifs de pays quand on cherche une ville avec une orthographe approximative (ce qui peut arriver notamment dans les pays d’Europe de l’Est où le voyageur est confronté à l’alphabet cyrillique).

5 – Kelbillet : limité et pubs à gogo

Au départ, Kelbillet était spécialisé dans la revente de billets de train d’occasion. Il semble qu’il ait quelque peu délaissé ce créneau pour proposer un moteur de recherche multimodal. Malheureusement, ce site français offre une des pires expériences de recherche des sites testés.

D’abord, les petites villes et villages sont absents du moteur : Sainte-Foy-La-Grande, Pocé-sur-Cisse, Gujan-Mestras, Velesmes-Essarts, … Il vous faut donc choisir par vous même la ou les grandes villes les plus proches.

Dans les pays étrangers, des villes assez conséquentes (comme Haarlem aux Pays-Bas, Lousk en Ukraine) sont carrément absentes.

Le site est en revanche capable de vous suggérer une orthographe française à partir d’une orthographe locale, par exemple Pilsen en Tchéquie à partir de Plzen. Malheureusement, la suggestion n’est pas claire. En tant qu’utilisateur, je ne sais pas s’il s’agit d’une autre ville avec l’orthographe proche ou bien de la même ville.

Kelbillet a aussi le défaut d’imposer beaucoup de contenus publicitaires.

6 – Vivanoda : le « minimum syndical »

Vivanoda se présente comme un comparateur multimodal indépendant. Son système de localisation permet de trouver des villes de petites tailles en France (Scaër en Bretagne) comme à l’étranger.

Mais il ne trouve pas systématiquement de solutions. Il indique alors “tarifs non disponibles” en redirigeant l’internaute vers d’autres sites (SNCF ou Blablacar).

Le site fait parfois “le minimum syndical”. Par exemple, pour aller de Brest à Castillon-la-Bataille trois semaines après la date de réservation, il propose en choix numéro 1 d’aller sur Blablacar, sans notion de tarifs. Il indique une option alternative avec un mix “avion + covoiturage/train”. Là encore, le trajet en covoiturage ne donne lieu à aucune indication de prix, ni de disponibilités

La présentation graphique est épurée et assez claire. Mais le site manque clairement de données précises pour l’utilisateur. Ce n’est pas un outil que l’on peut conseiller si on veut l’utiliser “en urgence”.

Le site ne propose pas (ou peu?) de trajets en bus alors que c’est l’une de ses “promesses”. Ainsi sur un trajet de Toulouse à Brest, il ne propose pas la solution “autocar”, qui est pourtant la moins chère si on accepte de prendre plusieurs moyens de transport.

Il propose par ailleurs à l’utilisateur des hébergements dans les villes étapes mais il renvoie automatiquement vers Booking (qui n’est pas la meilleure option pour une réservation d’hôtel au meilleur prix comme vous pouvez le voir dans notre article sur le sujet).

Ce que nous avons testé sur ces comparateurs de transport

  • Possibilité de recherche sur petites et moyennes villes en France et à l’étranger
  • Reconnaissance et traduction de l’orthographe utilisé dans un pays étranger
  • Présence des offres de covoiturage
  • Capacité à combiner plusieurs mode de transports pour un même trajet
  • Caractère intuitif, facilité d’utilisation, notamment une vue rapide et précise des prix, horaires et durées de voyage
  • Couverture européenne et mondiale

Sur le même thème :
Quel est le meilleur comparateur de vol ?

Commenter

Votre adresse email ne sera pas publiée.